MYTHES ET RÉALITÉS SUR LES POILS

Par : Louise Hamel ( Avril 2016 )
À LA UNE
MIEUX-ÊTRE

Plus on rase jeune plus on aura de poils…

Non, la pilosité est héréditaire et le rasage n’influencera pas la pilosité. Si vous avez commencé à vous raser jeune, c’est probablement, car vous aviez déjà des poils indésirables. Le rasage ne fait pas pousser les poils sinon les chauves seraient heureux, ils ont beau se raser la tête et leurs cheveux ne poussent pas plus!

 Le rasage fait pousser les poils plus rapidement…

Autre mythe! Le fait de raser ou non ne fait pas pousser les poils, c’est plutôt les gènes et les hormones qui déterminent la repousse des poils. 

 Le rasage rend les  poils plus drus, plus épais et plus foncés…

Non, non, non! C’est une impression, lorsque l’on rase le poil qui ressort est à sa partie plus forte (la base) et plus foncée, si on laissait poussé le poil il reprendrait son aspect d’origine. À moins d’agir sur la racine du poil comme avec le laser ou l’électrolyse, aucune méthode d’épilation « traditionnelle » n’influence la vitesse de la repousse ni sa nature.

Voici pourquoi

Le follicule est l’organe qui produit le poil, c’est sa partie vivante, la racine. Celle-ci produit une protéine, la kératine, qui forme la tige qui ressort de la peau soit le poil ou le cheveu. Cette partie visible du poil est biologiquement morte. La racine est la seule partie vivante du poil, donc lorsque l’on rase ou coupe, c’est la tige morte qui est sectionnée et la racine n’est donc pas affectée. Le follicule n’est donc pas modifié et le poil continue sa croissance normale.  Bien sûr si le poil est arraché, il prendra plus de temps pour être visible, mais en réalité la vitesse et l’apparence seront la même qu’au rasage. Le laser et l’électrolyse sont les seules méthodes qui vont aller affecter la racine du poil donc le détruire.

 

Mythes et réalités sur les poils