POURQUOI CERTAINS ENFANTS ONT-ILS BEAUCOUP DE CARIES ET D'AUTRES PAS ?

Par : Karine Bastien ( septembre 2016 )
À LA UNE
MIEUX-ÊTRE

La carie est multifactorielle et résulte d'une combinaison de facteurs pouvant varier d'un enfant à l'autre.

Bien qu'elle puisse être évitable si on agit sur les bons facteurs, la carie dentaire demeure la maladie infectieuse, chronique et transmissible (par la salive) la plus répandue chez nos enfants. 

Une fois par mois, vérifiez l'apparence de l'émail des dents en soulevant la lèvre de votre enfant. Les premiers signes de carie peuvent être un émail terne ou des taches blanches et crayeuses ou brunâtres. L'atteinte par la carie suit habituellement l'ordre suivant : incisives supérieures, près de la gencive ou entre les dents, canines, molaires.

Comme ce type de carie progresse rapidement, il faut consulter un professionnel dentaire dès que possible. De là, l'importance des visites de prévention chez le dentiste. Elles se composent principalement d'un nettoyage des dents, d'une application professionnelle de fluorure, des conseils personnalisés de l'hygiéniste dentaire et de la planification des traitements requis suite au diagnostic du dentiste.

Le scellement des puits et fissures… bien sûr !

Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d'aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières molaires permanentes poussent (vers 6 ans) et selon leur forme, le scellement peut être conseillé. Facile à  appliquer, sans anesthésie, il comble les creux et sillons. Combiné à une bonne hygiène dentaire, il prévient la carie des surfaces masticatrices. Il peut aussi être indiqué pour  les deuxièmes molaires permanentes qui poussent vers 12 ans et pour les prémolaires permanentes qui remplaceront les molaires primaires.

Vous êtes maintenant prêts à prévenir la carie de vos enfants !

Téléphone : 819 374-1822

 

Pourquoi certains enfants ont-ils beaucoup de caries et d'autres pas ?