On récolte toujours ce que l’on sème ou presque. Si cet adage est vrai pour la vie, il l’est aussi pour la viticulture puisque le vin…, c’est la vie!

Point culminant de l’année viticole, cet événement marque la véritable identité d’une propriété. Si je me souviens aujourd’hui de mes premiers pas dans la vigne d’Ordonnac et de mes premiers coups de sécateur qui marquèrent mon attachement au monde du vin, c’est uniquement grâce à  ma marraine, mon oncle et mes cousins. Si je sais aujourd’hui ce que je sais, c’est qu’un jour ils semèrent l’amour en moi! Alors, il est venu pour vous, le temps de la récolte!

Si l’on vendange une fois dans l’année, sur notre hémisphère nord, il en va autrement sous d’autres coupoles. En Australie, on récolte le fruit du labeur jusqu’à 3 fois. Tout comme en Afrique du Sud, les vendanges s’effectuent la nuit. On récolte le raisin à cette période pour qu’il soit moins chaud, ce qui permet d’effectuer des fermentations à des températures plus froides. 

Mais où que l’on soit sur le globe, il existe deux façons de faire les vendanges : manuellement ou à la machine. La récolte manuelle est une tradition en France. Cette vendange est impérative dans les zones pentues, dans les parcelles de vignes plus âgées et basses. Une récolte saine égale un vin équilibré!

La récolte avec la machine (vendangeuse) est souvent un choix économique. Dans certaines appellations françaises (Champagne), elle est interdite. Bien que beaucoup plus rapide et moins coûteuse, sa technicité produit de nombreux dégâts sur la vigne.

Rendez-vous dans les vignobles québécois et vivez cette expérience de vie constructive des vendanges. Découvrez la tradition avec ces repas de fin de vendanges… L’Aoucat ou Gerbaude… jusqu’à nos traditions d’ici..., on récolte toujours ce que l’on aime!

Téléphone : 819 690-8688
www.thierrysommelier.com

 

VENDANGES